Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/02/2013

L'eau, une ressource fragile

Québec, Canada, pompe, puits, eau, source, alimentation, électricité, panne, toilettes, robinet, aqueduc, ville, campagne

Ah l'eau, une ressource qui paraît inépuisable au Québec, entre les barrages qui produisent de l'électricité, les lacs, le fleuve Saint-Laurent, mais où veut-elle en venir me direz-vous ? Patience...

Les derniers temps, j'ai constaté que les médias québécois annonçaient plusieurs bris d'aqueducs dans les villes de Québec et Montréal, avec des inondations dans les rues évidemment. Cet été, j'avais entendu parler d'une contamination de l'eau de ville, ce qui avait provoqué des maux de ventre à certains...


Lorsque j'habitais en Belgique, la question de l'eau potable me paraissait être davantage liée aux pays du sud, elle ne me concernait souvent que par l'intermédiaire des médias pour dire son importance. Evidemment, comme tout le monde, j'ai eu droit à ma petite expérience de coupure d'eau. Je me souviens qu'un jour, je me suis réveillée en sursaut car une voiture passait dans la rue pour annoncer qu'on allait couper l'eau à cause d'une fuite et cela pendant plusieurs heures. Je me suis levée en catastrophe pour remplir seau, baignoire et toutes les bassines que j'avais à ma disposition!

Actuellement, puisque je vis à la campagne, l'habitation dans laquelle je suis n'est pas reliée à l'eau de ville. Nous avons un puits. Ouch! Mais c'est le Moyen Âge chez vous, ma petite dame. Quand même pas! Mais autant dire que c'est tout un autre monde... Car il faut veiller à en avoir assez en été lors des sécheresses, à ne pas la gaspiller donc, il faut aussi se rendre compte qu'elle peut être contaminée et impropre à la consommation. Le rapport à l'eau est donc bien différent. Et d'autant plus quand il y a une panne d'électricité! D'où l'intérêt de toujours avoir de l'eau en réserve. C'est là que les anciens réflexes reviennent et quand je dis "anciens", ce ne sont sans doute même pas ceux que j'ai appris (bien que quand on a une maman qui a vécu en Afrique...), mais ceux qui sont innés. Cela réveille une forme d'instinct, comme celui de vouloir se mettre sous terre quand les rafales se succèdent... ou celui de préserver la moindre goutte en songeant que cela peut s'arrêter à tout instant.

Les commentaires sont fermés.