Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/01/2013

Leçon d'architecture

Comme pour beaucoup d'expériences, c'est quand on est confronté à la réalité que celles-ci prennent une autre forme. Vivre dans une maison en bois ou en pierre ne donne pas les mêmes sensations dans l'un ou l'autre cas. Dès l'instant où nous nous sommes installés dans la maison, nous savions que les réactions de la construction ne seraient pas celles que nous connaissions. On dirait que je parle d'une personne... C'est un peu ça: elle vit ! Il suffit d'un petit rayon de soleil pour que le bardage commence à craquer et au moment des tempêtes, les bourrasques la font vibrer ! (Au cas où, je précise que je ne vis pas dans une cabane comme certains l'imaginent)

Le Québec est jeune (rappelons qu'on parle ici du Vieux Continent quand on désigne l'Europe !). Pourtant, il y a un patrimoine à conserver. Certains n'en sont pas encore conscients mais je constate que l'intérêt pour les maisons ancestrales est de plus en plus fort. Le rapport à l'Histoire peut être perçu différemment en fonction de sa propre histoire. Récemment, il a été question dans les médias d'une maison qui gênait les projets d'un promoteur immobilier à Québec. Comme partout, il suffit d'une décision politique pour qu'un joyau soit préservé (on espère dans ce cas que ce sera le cas !). Et il n'est pas si rare qu'on déplace une maison complète pour la conserver mais à un autre endroit.

Il est intéressant de se promener et de découvrir différentes architectures. J'ai trouvé un site qui peut éclairer sur les formes que peuvent prendre les maisons: www.maisonlamontagne.com.

Et concrètement, j'essaie d'apprivoiser ma maison. Si elle pouvait éviter de me réveiller en pleine nuit parce qu'elle ne supporte pas les grands froids, cela m'arrangerait !

Québec, Canada, maison, bois, patrimoine, brique, vibration, craquement, habitation, architecture, conservation, déplacement

 

Petite précision: ce n'est pas ma maison...

21/01/2013

Le complexe de l'oignon

Québec, Canada, Belgique, féminité, froid, glacial, bibendum, couches, gel, hiver, froid, main, vêtementsCette semaine, les températures seront glaciales. Quand je dis glaciales, c'est en songeant évidemment aux températures ressenties qui vont tourner autour des -30° (j'ai déjà évoqué Eole pour ne pas le citer). Il est donc crucial de s'habiller en conséquence pour mettre le nez dehors, pour sortir sa voiture du garage, aller chercher son pain... Depuis le début de l'hiver, les couches s'accumulent. Au début du mois de décembre, j'étais à trois, je suis à sept ! Et encore, tout dépend des zones. Les points faibles restent malheureusement les mains que je n'arrive pas à maintenir au chaud.

Même si cela paraît quelque peu matérialiste d'avoir ces considérations, je me demande depuis quelque temps comment je peux être féminine en étant "Bibendum". Mes cheveux sont "splotchs" dès que je porte un bonnet, ma peau est sèche, j'ai l'impression d'être un chargeur d'électricité à moi toute seule!

J'ai emporté de Belgique pas mal de vêtements que je mettrai sans doute rarement, que je n'ai d'ailleurs pas encore portés depuis mon arrivée. Ils me manquent... (je répète, c'est très matérialiste, vous m'excuserez!). Je comprends mieux pourquoi les jupes sont sorties dès les premiers beaux jours pour pouvoir en profiter un maximum. En attendant, le complexe de l'oignon me taraude.

18/01/2013

Le froid glacial de janvier

Après une période de douceur qui nous a rappelé la Belgique (neige brune, brouillard givrant, réapparition du gazon), la nuit passée a été glaciale. La lumière est toujours magnifique...